La violence qui sévit dans l'État de Rakhine au Myanmar depuis le 25 août 2017, a chassé environ 655 000 Rohingyas de l'autre côté de la frontière, à Cox’s Bazar, au Bangladesh. La rapidité et l'ampleur de cet afflux engendrent une situation d'urgence humanitaire critique. En effet, ces personnes ne possèdent pas grand chose, ayant dépensé une grande partie de leurs économies pour le transport et la construction d'un abri, souvent fait uniquement de bambous et de fines bâches en plastique. Ils dépendent aujourd'hui de l'aide humanitaire pour pouvoir se nourrir et subvenir à leurs autres besoins vitaux.

Les services de base disponibles sur place subissent une importante pression en raison de l'augmentation massive de la population dans la région. Dans certains des camps qui se sont organisés de manière spontanée, les installations sanitaires sont limitées ou de mauvaise qualité, augmentant ainsi le risque de la survenue d'épidémies. La population Rohingya présente à Cox’s Bazar, qui a fui le conflit et vécu un important traumatisme, est très vulnérable et vit aujourd'hui dans des conditions extrêmement difficiles.*

NOS PROGRAMMES

Équipe de réponse d'urgence – L'équipe de réponse d'urgence de Medair a été déployée le 16 septembre 2017 pour aider World Concern Bangladesh à apporter une réponse à la crise des Rohingyas. Des travailleurs humanitaires spécialisés dans les domaines de la santé et de la nutrition se sont rendus dans les camps de Kutupalong Extension, Balukhali et Nayapara pour mener des évaluations sur la malnutrition, dont les résultats ont été partagés avec les équipes de coordination des secteurs afin de planifier la réponse humanitaire nécessaire à grande échelle. 

Distribution de kits abri et de kits hygiène – Le 9 novembre 2017 et sur quatre jours, World Concern, avec le soutien de Medair, a distribué 4 505 kits abri et 4 505 kits hygiène aux Rohingyas qui vivent dans les camps de Thangkhali.

Coordination humanitaire – Le personnel technique de Medair participe aux mécanismes de coordination, y compris aux groupes de travail sectoriels et techniques, afin d'élaborer des lignes directrices, des programmes et des ressources pour améliorer la qualité de la réponse apportée aux  Rohingyas.

*Source :  Situation Report: Rohingya Refugee Crises (Compte-rendu de la situation sur la crise des réfugiés rohingyas), 14 janvier 2018, Inter Sector Coordination Group             

Stories